Maison de rêve

Les indices de progression pour la SCPI se maintiennent

Malgré les incertitudes liées à l’économie en crise pendant toute l’année 2020, les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) maintiennent une progression stable. Les investisseurs se remettent d’ailleurs en selle après une certaine période de réflexion, ayant provoqué un ralentissement momentané sur les collectes.

La part de marché des SCPI

Parmi les produits de placement qui intéressent le plus d’investisseurs s’inscrivent les SCPI, pour leur rendement élevé et surtout pour leur forte résilience. Tous types d’investisseurs se tournent vers ces dernières, augmentant leur part de marché au cours de l’année 2020 et dont les perspectives d’évolution sont encore meilleures pour l’année 2021. Le libre accès à tous fait également partie de leurs grands avantages : ticket d’entrée sur une fourchette de prix de 200 euros à 1000 euros, adaptabilité à tous types d’investisseurs quels que soient leur profil et leurs objectifs. De plus, un portefeuille de placement pourra parfaitement bénéficier d’une excellente diversification grâce aux SCPI.

La valorisation des prix de la part

Certains investisseurs craignaient la chute du prix de la part pendant la période extrêmement tendue, c’est-à-dire vers février à avril. Or, la grande majorité des SCPI n’ont eu recours à une révision de leur ticket d’entrée à la baisse. Certaines d’entre elles, conscientes du potentiel offert par leur patrimoine et dont les performances sont élevées, ont même procédé à une revalorisation du prix de la part. Ce qui traduit l’excellente santé de ce produit pierre-papier.

Le maintien d’un TDVM stable

Le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) qui représente le rendement de la SCPI s’est maintenu à un certain niveau. Ce qui traduit également la bonne résilience de ce produit. Aucun autre produit de sa catégorie n’a d’ailleurs su égaler son excellent rendement qui est d’environ 3.9%. Celui des OPCI a fortement chuté, de même que celui des immeubles physiques qui ne profitent pas des avantages des diverses segmentations qui font la force des SCPI.

Graphique, Négoce, Forex, Analyse

Une forte capitalisation

Les SCPI enregistrent une forte capitalisation malgré la période de crise. Celle-ci évolue avec la collecte qui a redémarré à la relance de l’économie, après qu’elles aient fait leurs preuves auprès des différentes catégories d’investisseurs.

De bonnes tendances du côté des épargnants

La majorité des épargnants s’intéressent aux SCPI dans le but d’augmenter leur épargne, déjà boostée tout au long de la période de confinement, avec la baisse généralisée des besoins qui se sont limités à ceux des produits essentiels et de première nécessité (charges fixes, alimentation et soins). Une partie de l’épargne non utilisée a ainsi été affectée à la souscription aux SCPI afin de faire davantage fructifier leur argent et ce, en toute sécurité.

On constate également une segmentation plus marquée des investisseurs aux SCPI, puisqu’elles intéressent non seulement les souscripteurs dits « classiques », mais aussi de nouvelles « souches » telles que les seniors et les étudiants.

Rappelons que les SCPI offrent un large panel de possibilités et par conséquent, les risques sont eux aussi très variables d’un actif à l’autre. Ces possibilités sont par exemple les suivantes : augmenter ses revenus, réduire ses impôts, préparer ses vieux jours, en plus de permettre la mise en place de sa stratégie propre pour rentabiliser efficacement son portefeuille.

De bonnes performances

En bref, les SCPI affichent d’excellentes performances : un taux d’occupation financier de plus de 94% pour les SCPI de rendement, et de près de 97% pour les SCPI fiscales. La stabilité des locataires fait aussi partie des avantages ayant permis le maintien des versements des loyers et par conséquent, de la distribution des dividendes. Ces excellents indices de progression font ainsi des SCPI des actifs à souscrire en tous temps afin de profiter de tous les atouts qui en émanent.