Maison de rêve

Les principes de base de l’isolation thermique

L’isolation thermique /est une procédure par laquelle on limite les déperditions de chaleur. Ce phénomène entraîne la forte consommation en énergie destinée pour le chauffage. Auparavant, on pensait uniquement aux différents types de chauffage sans prendre en compte la déperdition d’énergie. Ce n’est qu’après le premier choc pétrolier en 1973 que les gens se rendent compte du gaspillage d’énergie. Puis, le prix du chauffage a beaucoup augmenté. La première règlementation thermique a donc été établie en 1976.

À quoi consiste la règlementation thermique ?

On suit actuellement la règlementation 2012 qui impose plusieurs lois et règles à respecter, et ce, dans le but de limiter les dépenses énergétiques. D’ailleurs, les ressources se font de plus en plus rares. Leurs prix ne cessent donc pas d’augmenter. La seule solution la plus efficace qui reste en matière de chauffage est l’isolation thermique. Au début, la règlementation insiste sur la maîtrise des dépenses d’énergie et l’exigence d’une excellente performance thermique. Actuellement, les principes d’isolation thermique ont beaucoup changé. Les constructions sont orientées vers un bâtiment basse consommation ou BBC. Il y a donc une limite maximale de consommation énergétique imposée.

Comment mettre en œuvre l’isolation thermique ?

Tout commence par l’isolation de la toiture, l’élément du bâtiment qui laisse échapper le maximum d’air. Par le processus de convection, l’air chaud monte naturellement. Ainsi, si les combles et la toiture ne sont pas très isolants, l’air s’y échappe facilement. Pour isoler la toiture, on peut miser pour les panneaux de laine de roche ou de verre. Ce sont les isolants par excellence pour obtenir une excellente isolation thermique au niveau de la toiture. Ces panneaux sont utilisés en double épaisseur. Pour isoler les murs, on peut procéder par intérieur, par extérieur ou par mode intégré. L’isolation d’intérieur amène à la mise en place de cloison de doublage. Ceci a comme inconvénient de réduire l’espace de votre maison. L’isolation par extérieur s’effectue pour sa part par bardage. Elle peut réduire jusqu’à trois fois les pertes de chaleur, mais la procédure est un peu couteuse. Vous pouvez enfin opter pour l’isolation intégrée. Comme son nom l’indique, il est à intégrer directement dans les murs lors de la construction. Il faut faire recours au béton cellulaire, à la brique de chanvre ou encore de terre cuite. L’isolation thermique des ouvrants (portes et fenêtres) peut se faire de différentes manières. L’isolation des fenêtres repose sur les systèmes de double ou triple vitrage. Pour isoler les portes, on peut ajouter des plaques isolantes comme la laine de bois ou l’ouate de cellulose. Sinon, on peut également ajouter une couche de mousse de polyuréthane sur les portes.